Ecole privée Notre-Dame-de-l’Espérance
https://ecole-nde-ivry.fr/Vivre-et-Esperer?lang=fr
      Vivre et Espérer

Vivre et Espérer

Pour vous parents


Chers parents,
La semaine débute dans une ambiance bien particulière. Les évènements tragiques de ce week-end ont été évoqués dans les classes. Avec les enseignantes, vos enfants ont raconté ce qu’ils savaient, ont pu exprimer leurs peurs et leurs questions. Nous les avons écoutés, nous avons répondu à leurs questions et essayé de les rassurer au mieux.
Tous les élèves ont respecté la minute de silence à midi, entourés de toute l’équipe éducative. Auparavant, j’étais passée dans toutes les classes pour expliquer la raison de ce temps de silence.
Plus tard dans l’après-midi nous nous sommes tous recueillis à l’église pour chanter, prier et allumer des bougies. Vos enfants sont formidables et se sont montrés très attentifs et respectueux.
Le plan « alerte attentat » est maintenu, il y avait un peu de relâchement sur les entrées et les sorties des adultes. Je vous demanderai de bien refermer la porte d’entrée derrière vous quelque soit l’heure.
A 16h30, merci de ne pas stationner trop longtemps dans l’allée qui mène à l’école et, pour les parents de maternelle, de sortir de l’école dès que vous avez récupéré votre enfant. Merci de donner le goûter à l’extérieur ou d’attendre d’être à la maison.
Merci de la confiance que vous accordez à l’école.
Je me permets de partager avec vous le texte ci-dessous et je vous assure de mon entier dévouement.
Marie-Pierre LABATTE
« Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. »
(Abbé Pierre)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

sinscrire rouge

Bonnenouvelle.fr

Enseignement catholique du Val-de-Marne

Bonnenouvelle.fr