Ecole privée Notre-Dame-de-l’Espérance
https://ecole-nde-ivry.fr/Historique?lang=fr
    Historique

Historique

L’histoire de l’école Notre-Dame de l’Espérance.


Ivry les Ânes

A Ivry, en 1911, le paysage géographique est très différent de celui d’aujourd’hui. Le quartier, appelé alors, Petit-Ivry, compte quelques douzaines de maisons maraîchères, des vachers et une contrée de terrains vagues, « la zone » où vivent des gens très pauvres, entourés de volatiles et de bétail dont un bon nombre d’ânes , à tel point qu’Ivry s’appelle alors « Ivry-les Anes ».

Création d’une chapelle

Sur le plan spirituel, cette partie d’Ivry est livrée à l’abandon : oubli de toute pratique religieuse pour les uns, ignorance totale pour d’autres. Grâce à la générosité de Mlle Rolland-Gosselin, Petit-Ivry est doté d’une chapelle : Notre-Dame de l’Espérance, mais personne ne veut ce poste jusqu’au jour où l’Abbé Garin, savoyard d’origine, accepte la responsabilité de cette région à christianiser.
En 1924, l’abbé Garin est nommé curé d’Ivry-Centre et les Pères Oblats de Saint-François de Sales, fils du Père Louis Brisson, viennent prendre la relève. Présents plus de 40 ans, ils marqueront profondément Petit-Ivry. Notre-Dame de l’Espérance est bientôt élevée au rang de paroisse dont le premier responsable sera le Père Denis FAGES. Il s’entoure de précieuses collaborations, mais qui s’avèrent insuffisantes. C’est pourquoi il sollicite de Mère Madeleine de Sales (alors supérieure générale des Sœurs Oblates), exilée avec la Maison-Mère en Italie à cause des persécutions religieuses en France, plusieurs Oblates pour l’aider. La réponse affirmative conduit Sœur Louise-Alexandre et Sœur Jeanne-Mathilde au 83 rue de Paris (aujourd’hui avenue Maurice Thorez) où, de façon bien précaire, elles s’installent et commencent une garderie pour les petits.

1929 Ouverture de l’école

C’est le 7 octobre 1929 que l’Ecole Notre-Dame de l’Espérance ouvre ses portes
à 42 élèves et dès le 9, de nouvelles inscriptions arrivent encore, obligeant à passer une nouvelle commande de tables ! Mlle Augusta Fournier et bientôt Mlle Albertine Gazagne (mai 1933) viennent prêter main-forte. La seconde aidera les Oblates sa vie durant, formant humainement et chrétiennement bien des générations d’enfants, avec délicatesse et compétence.
En 1972, à la mort de Monsieur Alla, directeur de la section des garçons, les Oblates sont chargées de tous les enfants et, peu après, la mixité fera abattre les murs qui cloisonnaient les deux sections. Bien des Oblates ont marqué l’apostolat d’Ivry qui, dès les premières heures, est une terre de vocations aussi bien de laïcs engagés que de religieuses.

Et aujourd’hui...

Les Sœurs Oblates de Saint-François de Sales garderont la direction de l’Ecole jusqu’en 1994,et 2 Oblates vivront au cœur de l’école jusqu’en 2001. L’attachement de la congrégation à l’école est toujours vivant grâce à la Tutelle qu’elle continue à assurer activement et au soutien que les Oblates de saint François de Sales apportent à tous les acteurs de la vie de l’école Notre Dame de l’Espérance.

2 réactions


2 septembre 2019 12:12, par GARAUD

Bonjour,

J’ai été élève dans cette école en 1966 et 1967.J’ai aujourd’hui soixante ans.Je me souviens de Mr ALLA et de sa femme ainsi que de leur fils ils avaient une maison à côté de l’école avec un jardin aujourd’hui disparues.J’ai déjeuné certains midis dans leur salle-à-manger les autres élèves dans une pièces de leur maison car le grand réfectoire n’était pas encore construit.Un jour un montreur-d’animaux était venu exhiber dans des cages ses bêtes sous le préau.A l’époque lorsque nous avions bien travaillé chaque mois on nous remettait une croix de métal avec un ruban.Je possède toujours mon carnet de correspondance lien entre "l’école et la famille" qui avait été recouvert soigneusement par mon père.Une de mes institutrices était Mlle Denise qui m’apellait "Loulou" quand j’étais sage et"Louis" quand je ne l’étais pas...Que de souvenirs.J’aimerai bien revisiter cette école.

- Répondre à ce message

  • 13 septembre 2019 16:59, par Marie-Pierre Labatte

    Bonjour Monsieur,
    Si vous avez l’occasion de passer, n’hésitez pas, la porte vous est grande ouverte.L’école a bien changé mais garde toujours son âme et son caractère familiale. Bien cordialment
    MP Labatte
    Chef d’établissement

    -  répondre

 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

sinscrire rouge

Bonnenouvelle.fr

Enseignement catholique du Val-de-Marne

Bonnenouvelle.fr